Les 10 questions à vous poser avant de rejoindre une agence artistique

De nombreuses personnes qui rêvent de travailler comme comédiennes sont impatientes de se trouver une agence artistique qui leur permettra de pousser leur carrière à un autre niveau. C’est ce qui attire plusieurs agences malveillantes qui profitent du rêve de ces gens pour les arnaquer. D’autres, quoique bienveillantes, ne sont simplement pas à la hauteur de ce qu’un artiste professionnel recherche. Il est donc important de se poser les bonnes questions et d’être informé afin de se faire sa propre opinion de façon éclairée. Cela commence par une petite recherche en ligne, puis une rencontre afin de bien évaluer la situation.

Comment est-ce que j’ai trouvé cet agent?

Il faut tout de suite se méfier des agences qui font des annonces pour recruter des gens, car cela est interdit par l’UDA et l’ACTRA. Plusieurs d’entre elles se font de l’argent avec les frais d’admission de centaines de personnes plutôt qu’en leur donnant de véritables contrats, même si quelques exceptions sont légitimes. Un agent n’a pas non plus le droit d’offrir ses services à un artiste déjà représenté par un agent. C’est au comédien d’approcher les agences qui l’intéressent, selon des références de ses collègues ou des recherches en ligne. Faire des représentations devant des agents est également une bonne façon de se faire approcher par l’un d’entre eux, notamment en sortant d’une grande école.

Combien d’artistes sont représentés cet agent?

Un agent qui représente des centaines d’artistes se fait parfois de l’argent uniquement avec les frais d’admissions et ne se rappelle pas de chacun de ses membres. Il ne faut pas non plus se méfier de toutes les grosses agences alors que certaines d’entre elles ont assez d’employés pour bien représenter tout le monde. Assurez-vous également qu’il n’y a pas déjà un artiste qui vous ressemble, sans quoi vous serez toujours en compétition avec lui et l’agent donnera souvent priorité à celui qui a plus d’ancienneté. Vous devez également faire attention aux agences qui mettent en valeur une vingtaine d’artistes sur leur site, mais ont en fait des centaines de membres en cachette, sans quoi vous resterez totalement oublié. 

Est-ce que les artistes travaillent?

Aucun agent ne peut garantir de contrat à quelqu’un. Et s’il le fait, méfiez-vous parce qu’il n’a pas de contrôle sur ça et n’a pas le droit de faire de promesses qu’il ne peut pas tenir. Par contre, si aucun des membres de l’agence ne travaille, c’est mauvais signe. Vous pouvez aller sur le site de l’agence pour regarder le cv. des comédiens et voir s’ils travaillent. Si le dernier contrat de la majorité des comédiens est un troisième rôle muet qui date de quelques années, c’est un signe qu’ils ne travaillent pas et peut-être même qu’ils ont obtenu ce contrat avec une autre agence… ou que leur cv. n’est pas à jour. Certaines agences listent toutes les grosses productions sur lesquelles elles ont travaillé, mais ça ne veut rien dire si ce n’était que pour de la figuration. Vous n’avez pas besoin d’agent pour faire de la figuration.

Quels sont les critères de sélection?

Vous pouvez d’abord observer sur le site quel genre de personnes l’agent représente. Si l’agence est remplie de non-membres UDA qui n’ont pas d’expérience, ni de formation, de photo de casting professionnelle ou de démo, vous savez que ses critères ne sont pas particulièrement sévères. Certaines agences prennent même toute personne qui s’inscrit, souvent en échange de quelques centaines de dollars pour l’admission. Si vous n’êtes pas UDA/ACTRA et n’avez ni expérience, ni formation, ni photos, ni démos, même le meilleur agent au monde ne peut pas faire grand chose pour vous. La grande majorité des bons agents prennent uniquement des personnes qui ont déjà de quoi promouvoir leur travail.

Est-ce qu’il y a des frais d’admission?

L’agent devrait se faire de l’argent uniquement lorsque vous en faites: soit prendre au plus 15 % de l’argent que vous faites sur un contrat qu’il vous a trouvé. Mais plusieurs agences malveillantes se font de l’argent uniquement avec des frais d’admission de centaines de dollars sans trouver du travail à leur artiste. Un frais d’administration de 20$ est raisonnable, mais si un agent essaie de vous vendre une grande carrière à succès, ne vous laisse pas de temps pour réfléchir et est assez insistant, cela peut être un signe qu’il veut seulement de l’argent. Faire payer pour des auditions est également interdit par l’UDA. 

Le contrat est-il juste pour moi?

Certains agents peuvent d’abord sembler dignes de confiance, mais font signer des contrats abusifs à leurs artistes. La première étape est bien sûr de bien lire le contrat avant de le signer et si possible de demander l’aide d’un collègue ou d’un avocat pour bien le comprendre. Il faut se méfier, par exemple, des agents qui vous empêchent de les poursuivre parce que cela vous enlève tous les droits que vous avez, même s’ils ne respectent pas leur partie du contrat. Faites aussi attention à celles qui vous menacent de vous poursuivre pour diffamation ou atteinte à la réputation si vous parlez négativement d’eux parce que ce sont justement souvent des agences malveillantes qui ont plusieurs choses à cacher. N’oubliez pas que l’agence travaille pour vous et que le contrat doit vous avantager.

L’agent est-il prêt à me défendre?

Une des tâches de l’agent est de vous défendre lorsque les ententes ne sont pas respectées. S’il n’est pas capable de faire cela, à quoi bon être représenté? S’il vous arrive quelque chose sur un plateau, vous devriez être en mesure de contacter votre agent rapidement pour qu’il puisse vous défendre et s’assurer que vous soyez respecté. Autrement, certains agents peuvent détruire la réputation d’un artiste en faisant en sorte qu’il ne soit pas pris au sérieux et que les gens profite de lui. Dès la première rencontre, demandez à l’agent ce qu’il peut faire pour vous aider s’il vous arrive quelque chose et s’il vous sort des excuses pour ne pas le faire, vous savez que vous seriez mieux ailleurs.

Est-ce que je peux quitter mon agent facilement?

S’il y a une chose de pire qu’avoir un mauvais agent qui ne nous trouve pas de contrat, c’est bien d’avoir un mauvais agent avec qui on est coincé pour beaucoup trop longtemps. Commencez par signer un contrat d’un an avec un agent avant de voir si vous êtes satisfait ou trouvez un agent que vous pouvez quitter à tout moment. Certains agents ne donnent aucun contrat à leurs artistes puis leur demande des centaines si ce n’est pas des milliers de dollars en compensation si le comédien veut les quitter, souvent en plus des frais d’admission. D’autres les coincent pendant des années, ce qui les empêche de travailler ailleurs. Par contre, il est normal qu’un agent demande de garder un pourcentage sur les contrats qu’il vous a trouvé, même si vous avez quitté l’agence entre temps.

Suis-je aussi libre que je le veux?

Certains agents, quoique bien intentionnés, proposent uniquement leurs artistes sur de gros contrats payants et évitent les plus petits rôles et la figuration. Ce n’est pas une mauvaise chose en soit, cela est très pertinent pour les professionnels qui veulent atteindre un plus grand niveau dans leur carrière, mais ça ne convient pas à tout le monde. Si vous voulez faire de la figuration, des projets moins bien rémunérés et des films indépendants, informez-en l’agent avant de signer un contrat avec lui. Certains comédiens iront plus loin seuls plutôt qu’avec un agent qui les restreint dans leur choix de carrière. Ça ne fait pas d’eux de mauvais agent alors que cela revient simplement à un choix personnel. 

Est-ce que j’ai ce qu’il faut pour rejoindre une agence?

L’erreur la plus courante qu’un débutant fait est de rejoindre n’importe quelle agence malveillante parce qu’il ne connaît rien d’autre ou que les plus grandes agences ne l’ont pas accepté. Il serait souvent mieux seul parce qu’un mauvais agent risque parfois de lui prendre son argent, ou du moins lui faire perdre du temps en ne lui trouvant aucun contrat. La plupart des bons agents demandent des comédiens qui ont une formation solide, qui ont déjà un minimum d’expérience, qui sont membres UDA ou ACTRA, qui ont des photos de casting professionnelles et qui ont une démo d’acteur. Sans plusieurs de ces outils essentiels, même un des meilleurs agents au monde a peu de chance de vous trouver du travail alors il n’a pas vraiment intérêt à vous prendre. 

Il ne faut pas oublier que tout cela n’est qu’une recommandation et que certaines bonnes agences conviendront tout à fait à certains artistes même si elles ne répondent pas à tous les critères. Il y aura toujours des exceptions. Il faut alors se fier à son instinct et, s’il n’est pas très aiguisé, demander à un collègue plus expérimenté de vous conseiller. 

Après vous être posé toutes ces questions, vous devriez être en mesure d’évaluer si une agence est bonne pour vous. Tant mieux si vous trouvez une agence qui vous convient, mais si ce n’est pas le cas, vous devriez peut-être commencer à améliorer vos compétences et investir dans vos outils de travail pour mettre plus de chances de votre côté la prochaine fois. N’oubliez pas que le travail de l’agent est de vous proposer sur des rôles et que tout le reste dépend de vous et de vos compétences. Il vaut mieux être seul que mal accompagné et cela vaut tout autant pour les agences. 

Pour en savoir plus sur le code d’éthique de l’UDA sur les agences: Agences artistiques – Le code d’éthique de l’UDA

Pour en savoir plus sur ce qu’est un bon agent: Qu’est-ce qu’un bon agent?

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s